www.alb-escalade.fr.nf          

Les classiques "faciles" de la vallée des Eaux Claires

la cheminée des Eaux Claires La vallée des Eaux Claires, à Puymoyen, au sud d'Angoulême, abrite le plus grand site naturel d'escalade de Charente. La Vieille Dame, comme on l'appelle ici, étend ses blocs de calcaire compact derrière une végétation de chênes verts et de pins sylvestres sur plus d'un kilomètre, dans la grande vallée et la petite vallée du ruisseau des eaux claires. Elle fut dans les années 50 un haut lieu de l'escalade artificielle avant de devenir dans les années 80 l'un des 1ers spots de l'escalade libre. Elle est réputée pour la difficulté de ses couennes, des voies courtes, très techniques et "à doigts". Elle recèle des voies extrêmes de très haut niveau jusqu'à 9a et plus.

Lionel TerrayLionel Terray, le grand alpiniste français qui a participé à des grandes 1ères au Fitz Roy, à l'Annapurna, au Makalu, et qui nous a laissé un livre et un film fantastiques, "les conquérants de l'inutile", nous a aussi laissé des voies mythiques aux eaux claires, lors de son passage en 1960. Voyez, sur le reportage du photographe charentais Christian Claude, comment il est passé avant nous dans la cheminée, et dans les voies qui portent son nom, au grand bloc, sur le mur Guérin, et sur les autres blocs de la vallée.

Mais, avec plus de 300 voies, la Vieille Dame a aussi de quoi offrir aux grimpeuses et grimpeurs moyens ou débutants qui, comme moi, cherchent avant tout le plaisir des beaux mouvements d'escalade dans la nature, sur du beau rocher calcaire, dans une jolie vallée préservée, avec en fond le murmure des eaux claires et les cris moqueurs des choucas. En escalade, une voie n'a pas besoin d'être difficile pour être belle. Voici donc une sélection de voies faciles et belles à la fois, pour le plaisir pur de la grimpe.

La cheminée (4+) et la Rosée (5+), bloc de la cheminée

S'il y a une voie que l'on ne peut jamais oublier, c'est elle. La cheminée est une des voies les plus mythiques de la vallée des Eaux Claires et une des plus impressionnantes pour un débutant. Elle commence par un mur à trous un peu patinés, se poursuit par une grosse fissure avec des oppositions du dos et des pieds. Puis arrive le passage difficile où il faut monter les pieds en opposition avec pas grand chose pour les mains. Mais les baquets arrivent vite et l'on peut se reposer dans une grande cavité à l'intérieur de la roche avant de repartir au-dessus vers la lumière. Il faut alors se hisser à l'intérieur d'une véritable chatière verticale. Le passage est très étroit. Trop mangé, ou trop à gauche ou trop à droite et l'on reste bloqué ! Impression inoubliable garantie...

La cheminée La cheminée
Oppositions de dos et de pieds en bas de la cheminée et mousquetonnage avant le passage clé

La cheminée La cheminée
Zone de repos dans la cavité et sortie de la chatière en haut de la voie de la Cheminée

La rosée la rosée
Le départ en dalle et la sortie de la Rosée (5+), à gauche du bloc de la cheminée


Les colonnes (4+) et le dièdre (5+) sur la face est de la falaise principale

La deuxième voie à ne pas rater, ce sont les colonnes. Elle est belle, facile et très aérienne. Juste un petit conseil pour les débutants impressionnés par la voie : Le truc est de ne pas se laisser enfermer au fond de la grande fissure ouverte de sortie, au risque de rester bloqué sous le petit surplomb. Il faut au contraire rester en écarts et oppositions hors de la brèche et sortir par le pilier gauche.

Après les colonnes, le dièdre qui se trouve juste à gauche est aussi à ne pas manquer. Il démarre par des oppositions sur du beau rocher oranger. Ensuite, après un point de repos arrive le passage clé où il faut aller chercher une bonne prise cachée loin dans la fissure. Puis on continue le long de la fissure avec les mouvements d'opposition typiques des dièdres. Une bien belle voie, bien équipée, parfaite pour ceux qui sont au taquet dans le 5c...

Les colonnes Le dièdre
A gauche, rappel dans les Colonnes, et à droite, le Dièdre


La Sérandour (4+), le Pilier d'Angle (6a) et le Dièdre (5b), au bloc du moulin

Il s'agit de trois jolies voies très agréables. A gauche, une fissure dièdre un peu athlétique au départ mais facile, la Sérandour. A droite une sorte de dièdre/dalle, plus technique, le Dièdre, avec de bons bi-doigts et tri-doigts typiques des Eaux Claires. Entre les deux, le pilier d'angle, une ligne droite évidente et esthétique sur des prises franches mais très petites, et une sortie "pas triste"... Tout l'enjeu est de parvenir à se relaxer sur les petites prises de pied dans la dalle et sur le bombé...

Bloc du moulin La sérandour
Le bloc du moulin et la Sérandour

Bloc du moulin le dièdre du moulin
La Sérandour (4c) à gauche et le Dièdre (5b) à droite. Entre les deux, le Pilier d'Angle (6a).

Bloc du moulin le dièdre du moulin
Le dièdre du moulin


Tout à l'ouest, le bloc de l'arbre...

Le bloc de l'arbre, qui doit son nom à un gros chêne vert très agréable en été, est le dernier qui soit vraiment pratiqué à l'ouest de la grande vallée des Eaux Claires. Il est vraiment à la hauteur de l'impatience qu'il peut susciter le long de sa petite marche d'approche sur le chemin du moulin. Il offre en effet pour les grimpeurs moyens quatre voies intéressantes en 5+, Prises rapides, la Mortier, La 26 et la Saintongeaise, et deux en 6a, la Terray (5+/6a) et la Philippine (6a).

Bloc de l'arbre La Terray
Le bloc de l'arbre avec à droite, la Terray (5+/6a)


Le bloc de la Sans Nom

Bloc de la sans nomC'est le petit bloc qui se trouve à l'entrée du petit sentier qui mène de la route aux bloc de la cheminée. Il propose deux voies en 5, et une voie en 6b, toutes les trois intéressantes.
A gauche, "Eléphant sans trompe" (5b) est parfaite pour débuter ou s'échauffer. Puis "La sans nom" juste à côté, cotée aussi 5b, est tout de même plus teigneuse avec un pas au départ un peu morphologique. Après cet échauffement, "la Tonton" (6b) juste à droite propose une succession de mouvements logiques sur mono-doigts et petites prises bien franches. Puis arrive le crux qui donne à réfléchir. Mais justement, il ne faut pas trop s'attarder. Une miette de bout de mono-doigt très haut sur la droite et une pincette de bouts de doigts à peine visible à gauche permettent de franchir le pas de bloc très fin qui donne accès à de bonnes prises jusqu'à la sortie.

Bloc de la sans nom La sans nom
Eléphant sans trompe (5b) à gauche, la sans nom (5b) et la Toton (6b) à droite


Retour à la liste des falaises de Charente


 Accueil  -  Le Club  -  L'escalade  -  Le Mur  -  Les Falaises  -  Les Sorties  -  Les Compétitions  -  Les Galeries  -  Les Partenaires

Création ALB Escalade